FrançaisEnglish

Qu’’est-ce qu’’un FRAC ?

Les Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) sont des collections publiques d’art contemporain créées en 1982 dans le cadre de la politique de décentralisation mise en place par l’État avec les nouveaux conseils régionaux pour permettre à l’art d’aujourd’hui d’être présent dans chaque région de France.

Leur mission première est de constituer une collection, de la diffuser auprès de différents publics et d’inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle. Aujourd’hui, les collections des Frac rassemblent plus de 30 000 œuvres de 5 700 artistes autant français qu’étrangers. Contrairement aux musées ou aux centres d’art, les Frac ne peuvent être identifiés à un lieu unique d’exposition. Patrimoines essentiellement nomades et outils de diffusion et de pédagogiques originaux, les collections des Frac voyagent en France et à l’international. Chaque année, un tiers de leurs œuvres sont présentées au public, ce qui fait des Frac les collections les plus diffusées de France. Ce principe de mobilité les définit comme d’indispensables acteurs d’une politique d’aménagement culturel du territoire visant à réduire les disparités géographiques, sociales et culturelles et à ainsi faciliter la découverte de l’art contemporain par des publics les plus diversifiés.

Leur rôle de diffusion conduit les Frac à présenter simultanément plusieurs projets dans les régions, soit chaque année, près de 500 expositions et 1 300 actions d’éducation artistique et culturelle. Ils sont ainsi au centre d’un réseau de très nombreux partenaires fidélisés au fil des années : musée des Beaux-Arts, centres d’art ou espaces municipaux, écoles d’art, établissements scolaires ou universités, monuments historiques ou parcs, galeries, associations de quartiers et parfois hôpitaux, etc.

De 2011 à 2013, l’ensemble des expositions des 30 ans des Frac a accueilli plus de 806 000 visiteurs autour d’une multiplicité d’événements dans toutes les régions. L’exposition collective « Les Pléiades » présentées aux Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse a été visitée par plus de 39 000 visiteurs. En 2012, l’exposition itinérante « Frac - Nouvelles architectures », en coproduction avec le Centre Pompidou, mettait en lumière les nouveaux bâtiments des Frac et les mutations importantes accomplies.
En 2016 et 2017, les 23 Frac ont ouvert leurs portes partout en France lors de la manifestation
« Le Week-end des Frac »
, une invitation aux publics à découvrir toute la diversité de leurs actions à travers de nombreux événements autour de leurs collections et de leurs expositions.
En 2017, les 23 Frac sont invités par le Centre Pompidou à exposer une œuvre issue de leur collection au sein de la nouvelle présentation des collections permanentes du Musée national d’art moderne.

Depuis 2003, Platform a coordonné des projets collectifs à l’international avec les 23 Frac, en Italie et en Pologne (2003), en Espagne et au Royaume-Uni (2004), en Allemagne et en Slovaquie (2005), en Israël et en République tchèque (2006), en Argentine, en Italie et en Roumanie (2007), en Belgique et en Lituanie (2008), en Croatie (2007 et 2012).
En 2010, la carte blanche confiée à des commissaires américains a permis d’organiser « Spatial City: An Architecture of Idealism », la première exposition itinérante des collections des Frac aux États-Unis avec des résidences d’artistes conçues pour chacune des étapes du projet à Chicago, Milwaukee et Detroit.
En 2015, l’exposition « A Republic of Art » a présenté une sélection de plus de 100 œuvres de 77 artistes au Van Abbemuseum à Eindhoven aux Pays-Bas.
En 2016 et 2017, les Frac ont conçu avec leurs partenaires asiatiques l’exposition « What is not visible is not invisible ». L’exposition a d’abord été accueillie au National Museum de Singapour, puis au Song Eun Artspace de Séoul, et enfin au BACC-Bangkok Art and Culture Center de Bangkok, d’octobre 2016 à juillet 2017. Elles ont rassemblé plus de 80 000 visiteurs.

En 2016, les Frac ont accueilli dans toute la France plus de 1,5 millions de visiteurs.